> Fermer la fenêtre



Photo "vu du ciel" de la semaine du 13 mai 2019 :
la Citadelle de Strasbourg


Gagnant : à venir

De forme pentagonale, elle a été conçue par Vauban et intercalée entre la ville ancienne et le Rhin, pour la protéger d'une invasion.
C'était sans compter avec les progrès de l'artillerie : dès le 19ème siècle, la guerre ne nécessite plus la présence d'une infanterie d'assaut ;
le bombardement de 1870 consacre l'inutilité des forteresses traditionnelles. Déclassés, la citadelle et les remparts qui y étaient associés disparaissent rapidement. En 1960, il ne reste qu'un des côtés du pentagone, complètement à l'abandon ;
quand la ville de Strasbourg rachète les anciens terrains militaires pour lancer l'opération immobilière Esplanade,
elle décide de conserver et de réhabiliter les derniers vestiges de la citadelle de Vauban et les transforme en parc public.
Seul un bastion sera démoli pour construire à sa place l'église de la Trinité. Certes, sur la photo, on voit surtout des arbres, de la verdure,
des espaces de détente et de jeux, mais aussi l'ancien fossé défensif ; quant à l'indice (Tarade), il orientait sur l'ingénieur de Vauban,
qui a coordonné la plupart de ses fortifications, notamment en Alsace, et dont le nom a été donné à une rue voisine.
Pour la petite histoire, j'ai habité rue Tarade toute mon enfance et ma jeunesse, et ma mère (96 ans) y habite encore au jour de cette énigme.