> Fermer la fenêtre



Art et traditions de la semaine du 20 mai 2019 :
le Mont Sainte-Odile


gagnant : Muriel Bourg

La description de Taine pourrait s'appliquer à beaucoup de sommets, au moins des Vosges Moyennes, moins des Vosges du Nord,
pas beaucoup des Hautes Vosges. Il parle de croupes boisées, de la grande montagne du centre ; c'est aussi un sommet d'où on peut voir
aussi bien la direction des montagnes (c'est ce qu'il fait au début de sa description, quelques lignes avant l'extrait proposé) que celle de la plaine. L'indice un rocher ou souffle l'esprit évoquait Barrès, qui aimait particulièrement le mont (le premier chapitre de son livre La Colline Inspirée
qui évoque la Colline de Sion, intitulé Il est des lieux où souffle l'esprit cite le Mont Sainte-Odile). La grande montagne du centre désigne plutôt
le Heidenkopf, qu'on voit bien depuis le Mont Sainte-Odile, plutôt que le mont lui-même, qui d'ailleurs n'est pas géographiquement central...