Bivouac et camping sauvage : différences et règlement

Bivouac
  • très ponctuel : une seule nuit à la fois dans la nature

  • peu ou pas de matériel, pour un nombre réduit de personnes

  • toléré sauf exception (réserves naturelles) un peu partout ; soumis à la seule autorisation du propriétaire du lieu, tant qu'il n'y a pas d'interdiction règlementaire


  • respect du lieu plus facile à observer
Camping sauvage
  • consiste à camper pour une certaine durée hors des emplacements proposés et aménagés à cet effet
  • matériel de camping parfois encombrant (y compris camping-car), pour un nombre quelconque de personnes
  • autorisé sur le domaine public partout où il n'est pas explicitement interdit, mais l'interdiction est fréquente : arrêtés municipaux, parcs ou réserves naturelles ; si le lieu appartient à un privé, le propriétaire est souverain, à condition qu'il n'y ait pas trouble de l'ordre public et sous sa responsabilité
  • respect du lieu plus difficile à cause du matériel et du nombre
Restrictions applicables au bivouac et au camping sauvage :

Il est interdit de camper :
  • en général dans les bois, forêts et parcs qui sont classés comme réserves naturelles ;
  • sur les routes, voies en emplacements publics accessibles à tous, même si personne n'y vient ;
  • sur les rivages de la mer, plages ou rochers ;
  • dans un rayon de 200 m autour d'un point d'eau capté pour la consommation ;
  • à moins de 500 m d'un monument historique classé ou inscrit ;
  • dans un site classé ou inscrit dans les zones de protection du patrimoine de la nature et des sites ;
  • dans les zones déterminées par les autorités municipales ou préfectorales et habituellement inscrites au plan local d'urbanisme.
Dans tous les cas :
  • Respectez scrupuleusement l'espace dans lequel vous vous trouvez.
  • Ne vous étalez pas trop ; utilisez des tentes légères à faible encombrement, moins agressives pour l'endroit où elles seront plantées
  • Si vous avez une tente, ne laissez rien trainer en dehors (bouteilles vides, ordures, matériel divers...), même si vous prévoyez de rester plusieurs nuits
  • Restez discrets pour ne pas être soupçonnés d'activités illicites (drogue...) par les passants, les riverains ou les autorités
  • Le cas échéant, munissez-vous de l'autorisation écrite du propriétaire si vous l'avez
  • Installez-vous le plus tard possible (tant que vous y voyez clair), même si vous ne passez qu'une nuit au même emplacement
  • Choisissez soigneusement votre emplacement pour ne pas vous faire remarquer et ne gêner personne
  • En partant, effacez les traces de votre passage, laissez l'endroit plus propre que quand vous êtes arrivés, emportez vos déchets, même si vous êtes à pied et que votre sac est lourd...