Le tour des Vosges en 365 jours

7 décembre



Truttenhausen

Dans le langage populaire, Truttenhausen signifie "maison des druides". Mais il est impossible de savoir si un établissement plus ancien a pu exister à cet endroit ou si le nom ne relève que d'une tradition. On n'a relevé aucune trace probante d'une occupation préhistorique.
Le prieuré a été fondé à la fin du 12ème siècle (vers 1181) par Herrade de Landsberg pour la desserte de Hohenbourg : elle ne voulait pas qu'un prêtre s'installe au couvent mais souhaitait que les célébrations soient régulièrement assurées par des prêtres installés à proximité. Jusque-là en effet la desserte était irrégulièrement assurée par l'abbaye d'Ebersmunster. Elle fonda donc deux prieurés, l'un tenu par des Prémontrés venus d'Etival à Saint Gorgon, près de l'ancienne voie romaine, l'autre tenu par les Augustins de Marbach à Truttenhausen. Elle espérait que la concurrence entre les deux serait stimulante, tout en assurant à l'abbesse une liberté totale vis-à-vis du clergé.
Le prieuré de Truttenhausen, qui abritait douze chanoines, comportait également un hospice pour les pèlerins (il est situé sur un des chemins traditionnels de Compostelle). L'église est reconstruite dans un style gothique tardif en 1467 et la tour-porche est remaniée en 1490 ; le prieuré, florissant jusqu'au 15ème siècle, exista jusqu'en 1525, où il fut pillé (le jour de Pâques) comme Saint Gorgon et Niedermunster, une vingtaine d'années avant Hohenbourg.
Les prémontrés s'installèrent dans les ruines de Hohenbourg qu'ils sauvèrent de la disparition complète, alors que les deux prieurés étaient abandonnés. La grande église gothique de Truttenhausen tomba en ruine ; acquise en 1648 par les Landsberg, elle fait actuellement partie depuis 1800 d'un domaine privé appartenant à la famille de Turckheim. La ruine ne se visite que lors d'occasions particulières comme les journées du patrimoine, et j'ai eu la chance de la voir il y a quelques années et de monter au sommet de la tour encore conservée...


Accès
  • depuis Barr (D 35 vers Heiligenstein puis RF ; la ruine n'est pas accessible)
A proximité
  • Massif du Mont Sainte Odile
  • villes de Barr et d'Obernai, route des Vins d'Alsace
En savoir plus :