Article paru dans les Dernières Nouvelles d'Alsace du mardi 19 octobre 2004

Depuis son enfance, Alain Bonnet est un fervent adepte de la randonnée. Aujourd'hui atteint de sclérose en plaques, il ne peut quasiment plus marcher. Grâce à Internet et aux huit sites dont il s’occupe, ce prof de maths a su garder une vie sociale très active.
Se plaindre ? Ce n’est pas du tout le style d’Alain Bonnet. Et pourtant, cet habitant de Ribeauvillé âgé de 56 ans vit depuis plusieurs années une situation douloureuse. Professeur de maths au lycée Koeberlé de Sélestat, il a appris il y a huit ans qu’il était atteint de sclérose en plaques, une maladie du système nerveux central.
"Je ne peux plus rester debout pendant des heures, comme l’exige mon métier. Je fatigue très vite", témoigne Alain Bonnet. Au fil du temps, son potentiel musculaire diminue et aujourd’hui il ne peut presque plus marcher. Comme le lycée Koeberlé ne dispose pas d’ascenseur, l’enseignant a dû se résoudre à quitter son travail en janvier dernier, en congé de longue maladie.
Très engagé dans la vie associative de Ribeauvillé depuis de nombreuses années, Alain Bonnet n’est pas du genre à passer ses journées devant la télévision. Marié et père de deux enfants, il est actif à la paroisse catholique en tant que diacre et au conseil local de la FCPE (fédération des conseils de parents d’élèves). Et s’il a réduit ses engagements pour raison de santé, il ne les abandonnerait pour rien au monde !
Même s’il est contraint de rester chez lui la plupart du temps, Alain Bonnet a trouvé un moyen extraordinaire pour rester en contact avec ses concitoyens : Internet. Il ne se contente pas de consulter des sites, il en crée ! "Actuellement, je suis responsable de huit sites. Je les ai conçus et les anime en permanence", confie-t-il.
Le premier est consacré à la paroisse de Ribeauvillé (1). Histoire de l’église, sacrements, actualités,... Alain Bonnet y rajoute des informations régulièrement. " Un autre site créé il y a deux ans a beaucoup de succès (2). Il va bientôt atteindre les 10000 visites. Il propose des célébrations eucharistiques spécialement destinées aux enfants en bas âge", explique le "webmaster" bénévole.
Un mouvement national d’action catholique l’a également contacté pour son site (3). Bien sûr, Alain Bonnet s’occupe du site du conseil local de la FCPE, comme il en est membre. Toutefois, celui qui lui tient le plus à cœur est celui consacré à la randonnée dans les Vosges (4).
Une action en faveur du handicap
"Depuis mon enfance, je suis un fervent adepte de la marche. A l’âge de 22 ans, j'ai effectué la grande traversée des Vosges avec mes deux frères. J’ai décidé de rassembler mes souvenirs, même si maintenant je ne marche plus guère que dans ma tête..." Sur ce site, on peut ainsi lire un véritable carnet de bord qui relate ses impressions le long du fameux GR5.
Agrémenté de nombreuses photos, le site propose des fonds d’écran gratuits, des diaporamas, des informations sur les châteaux d'Alsace (Alain Bonnet est un passionné d'architecture médiévale). Afin de ne pas se limiter à des souvenirs nostalgiques, il en a profité pour mener une action en faveur des handicapés.
Sur le site figure une boutique en ligne grâce à laquelle on peut acheter des t-shirts dessinés par Alain Bonnet. La totalité des bénéfices (5 euros par t-shirt) sont reversés à des associations qui luttent en faveur des malades de la sclérose en plaques. "Pour l’instant je n’ai vendu que 19 t-shirts en trois mois. J’espère que cela va marcher. C’est un petit geste de solidarité que les visiteurs peuvent faire si le site leur a plu... "
Sigolène Kropp

Adresses des sites créés par Alain Bonnet :
(1) www.vignes-chateaux.net ; (2) www.eveil-foi.net ; (3) www.asso-partage-et-rencontre net ; (4) www.vosges-rando.net


Article paru dans l'Alsace le samedi 23 octobre 2004

Il n'y a pas si longtemps, marcher 25 km ne lui faisait pas peur, même sous la pluie. Aujourd'hui, parcourir 500 m sur un terrain plat relève pour lui de la bonne performance. Alain Bonnet, un Ribeauvilléen atteint de sclérose en plaques depuis huit ans, sait qu'il ne pourra plus marcher ni contempler les Vosges du haut du Brézouard, et encore moins marcher sur le sentier au rectangle rouge, le fameux GR5, qui traverse les Vosges.
Mais sans se lamenter, ni révolté ni abattu, Alain Bonnet a accepté son chemin de vie. "J'ai eu des deuils à faire. Au lieu d'essayer de m'acharner, j'ai cherché d'au très moyens pour partager ma passion ".
Il a opté, entre autres, pour Internet. Déjà dans les années 70, ce prof de maths du lycée Koeberlé de Sélestat s'était intéressé aux ordinateurs. Aujourd'hui, il assure l'administration de huit sites. Parmi eux, www.vosges-rando.net, où il a glissé une belle idée. "J'ai créé un page boutique, dans laquelle sont commercialisés des tee-shirts adaptés à la randonnée. Sur chaque vente, cinq euros sont reversés à deux associations consacrées à la recherche sur la sclérose en plaques : l'Arsep et la NAFSEP ". Les tee-shirts sont décorés de photos évoquant la randonnée, qui ont été prises par Jacques Bonnet, le fils d'Alain, lui aussi mordu de rando. On voit aussi des photos d'enfant, qui sont ceux d'Alain quand ils étaient petits. "Je n'ai pas voulu faire une gamme de produits qui parle directement de la maladie. L'idée est que celui qui porte ce tee-shirt garde un signe du don qu'il a fait", explique Alain Bonnet.
Depuis l'été, peu. de tee-shirts ont été vendus. Mais le site est peu connu. Pourtant bien fourni, il évoque aussi les marches d'Alain Bonnet. Dans sa jeunesse, il avait entrepris de parcourir le " rectangle rouge" avec ses deux frères. "Mes parents nous déposaient chaque dimanche au point où nous nous étions arrêtés la semaine précédente. Nous avons parcouru le chemin de Wissembourg à Masevaux ". A chaque étape, Alain rédigeait un nouveau chapitre de son carnet de voyage. Il l'a mis en ligne pour agrémenter son site. Ici, pas d'héroïsme. Pas de performance incroyable, pas d'extrême ni de record mondial battu. Le récit de cette marche est sobre, ponctué d'éléments sur l'architecture médiévale, une autre passion du marcheur.
Alain Bonnet, qui est aujourd'hui diacre, parle simplement du côté divin de la forêt et des paysages montagneux. Les mots, soigneusement choisis et se déroulent
comme le ruban des cailloux qu'il foulait. Ici, pas d'aventure extraordinaire, de grand danger et de rebondissements inattendus. Alain Bonnet était un marcheur du dimanche, comme tout le monde, avide d'espace, de rayons de soleil sur les forêts, d'horizons. Ce récit tout simple revêt un ton particulier, quand on prend conscience que ces petits bonheurs lui sont définitivement interdits.
Aujourd'hui, cette poésie perchée sur les Vosges manque à M. Bonnet qui ne peut plus y aller. Il aimerait juste que les chemins de l'ONF lui soient accessibles pour sa petite voiture qui peut encore le
sortir hors de quelques sentiers battus. "Mais cela devient toujours une expédition". Alain Bonnet regrette que les loisirs des personnes handicapées soient peu pris en compte. Le tee-shirt qu'il cherche à commercialiser rappellera aussi que nous avons bien de la chance de tenir sur nos deux jambes. Aujourd'hui, il se contente de ses souvenirs, par exemple de la vue imprenable du haut du château de Ribeaupierre ou de l'Ortenburg : ses châteaux préférés.
Virginie Vendamme