Et si on bivouaquait ?

Savoyarde férue de plein air, Virginie partage sur son blog ses bivouacs en montagne avec ses enfants, Arthur et Thibaut, 7 et 5 ans. Depuis le Mont-Blanc, cette mère de famille déballe son sac.
« Dans mon sac, il y a le strict minimum : polaire, tente, duvet adapté à la température, lampe, briquet et ravitaillement. Je prévois au minimum 2 litres d'eau par personne. Le matelas de sol est important quand on vieillit ! Je conseille aussi la couverture de survie pour l'isolation et le gain de chaleur. Sinon, on dort en slip/tee-shirt. Je choisis un lieu de bivouac à l'abri du vent, dans une zone sèche. Attention : une petite zone d'herbe bien verte (un tapis moelleux tentant) indique la présence d'humidité. Si vous avez peur d'être seul en pleine nature, installez-vous à proximité d'un refuge. La loi interdit le bivouac aux abords des sites classés, des monuments historiques, d'une source ou d'un captage d'eau. Dans les parcs nationaux, il est toléré à proximité des refuges de 18 h à 6 h. Mieux vaut se renseigner à l'avance et bien évaluer la distance de randonnée, car le matériel est lourd. Je regarde la météo. C'est impératif. En montagne, il fait vite froid, et le temps peut changer très vite. Je ne prévois aucune activité pour les enfants, ils trouvent tout sur place : ricochets dans l'eau, cailloux à escalader, fleurs, animaux à suivre à la trace et cabanes improvisées... Seul le doudou reste indispensable. La pharmacie : je pars toujours (même à la journée) avec une petite trousse contenant Doliprane Liquiz, lingettes désinfectantes, pansements, sérum physiologique, arnica, tire-tique et Aspivenin. Pensez à l'appareil photo chargé pour immortaliser votre rando. Et apprenez un peu à lire le ciel avant de partir, pour que vos enfants s'endorment la tête dans les étoiles... »
Blog : www.lesaventuresdarthuretthibaut.com
propos recueillis par Magali Michel dans la Vie du 5 juillet 2017

> Fermer la fenêtre